• Stephane Fayol

"La DRH va-t-elle disparaître"?

Mis à jour : avr. 8

Le titre de cette publication vue sur Linkedin est hallucinant. D'où un petit élan d'humeur...

Car je sens venir le #nervousbreakdown


La #DRH doit elle se repositionner ? Mais bien sûr, comme si cette fonction, électron libre, se définissait elle même et s'imposait. Les organisations quelles que soient leur nature ne sont pas une jungle sans règles.


C'est d'évidence ; et pourtant; le souci est que je ne pense pas le RH masochiste par nature, donc à force de s'entendre dire qu'il ne répond ni aux attentes de sa direction, ni à celle des salariés, quelque soient les générations, si vraiment la fonction avait seule la capacité à s'autodéterminer, je ne peux imaginer qu'elle ne le fasse pas.


Il faut peut être cesser de faire "pain vin jeux et cirque" avec ces articles, ces bouquins, ces débats sans queue ni tête, qui ont bien trouvé sa place dans le "media never ending story"...


Que décident les organisations ? Ont elles besoin d'une fonction RH et si oui laquelle ?


Je connais une multitude de très belles personnes, bien formées et enthousiastes car portées par des valeurs fortes qui n'attendent qu'une chose :


Contribuer mieux et plus efficacement, ce qui pourrait permettre de cesser de se prendre des bourre-pifs en permanence. Ce d'autant que moult tentatives sont faites de progresser. Et moult belles initiatives sont prises.

Bien sûr, dans cette fonction comme dans d'autres, il y a des "erreurs de casting". C'est humain de faire des erreurs.


Mais le plus important reste : quel est le rôle souhaité par l'organisation ? Et si l'erreur ne venait pas du casting, qui permet de s'exonérer facilement, mais du scénario et des scripts...


Ah bien évidemment c'est un peu la boite de Pandore que d'ouvrir ce champs de discussion. Mais au moins, on parlerait vrai (hors toute façade marketing que l'on tente de rebaptiser image employeur). Mais là, le terrain de "jeu" est beaucoup plus large que le simple ring de punching ball RH.... alors... " Dallas, ton univers impitoyable " le générique de ce feuilleton des années 70 ne me quitte pas l'esprit. Allez savoir pourquoi.


#espoir #ouestmafonction


84 vues

© Stéphane Fayol 2019 - toiledevie.leblog@gmail.com

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook