• Stephane Fayol

Réflexions âpres d'un moment autour d'un si beau texte, pour un si beau pays.




Merci à Marc Lavoine pour m’avoir inspiré ces mots à partir des siens, comme une évidence.



« Ça boit le petit noir ou le petit vin blanc » ..vision quasi image d'Epinal de notre beau pays, oubliant au passage quelques saloperies en liquide ou en poudres altérant gravement en 2021 le comportement et la santé...

"Ça cherche la bagarre", et malheureusement on dépasse largement le champ de la baston des bals v/s le chanteur Renaud pour aller vers le coup qui veut faire du mal pour des raisons que toute humanité ne peut que réprouver "et du boulot souvent", ce qui reste vrai et malheureusement, avec la crise le sujet va plus encore devenir critique en amont, au moment où et en aval et on ne fait que l’effleurer de façon encore bien trop procrastinatrice et démagogique. "Ça lève le poing, ça bouge, ça manifestationne", ah pour l’ouvrir ca l’ouvre, on se croirait parfois dans le village des irréductibles chers à Uderzo : utilement ? c’est autre chose ? opportunément ? c’est autre chose, proprement ou salement ? c’est autre chose je ne peux m’empêcher de penser à toutes les protestations à des situations vécues chez nous évoquant les drames de l'étoile jaune, la shoa et les crimes contre l’humanité d’alors, les dénonciations l’air de rien à vomir, "Ça sort tous les samedis dépenser son pognon", ah non sauf à s’appler Chalençon ou autres contrevenants éventuels à toute règle commune, de mauvais goût en parole ou en fait, sortir aux gens festif n’est plus à l’ordre du jour depuis un an.


"C'est ça la France C'est du chili dans les gamelles et du vin dans les bidons C'est ça la France Du laguiole à l'opinel, partager les saucissons", retour à une image style Epinal convoquant le bien vivre, la simplicité, la convivialité, la bonne humeur…. "C'est ça la France On est tous des frères selon les déclarations", des déclarations, des textes règlementaires il en pleut. Des bonnes intentions, il en dégouline. Des actes et une réalité, il en manque tant. "Enfin, je pense, faut jamais les oublier Les trois mots qui terminent en "té" : parlerait t’on de liberté égalité fraternité qui font notre fierté ou de tout autre chose que chacun n’aura malheureusement aucun mal à trouver dans le mauvais quizz avec lequel nous vivons ?

"Ça fait de l'huile d'olive et du couscous poulet Ça trinque à la pétanque, au comptoir, chez Marseille Ça Brassens à tout va, c'est beau les seins d'une fille Ça camembert, le chinois, ça frise à la Bastille

C'est ça la France Du chili dans les gamelles et du vin dans les bidons C'est ça la France Du laguiole à l'opinel, partager les saucissons C'est ça la France On est tous des frères selon les déclarations Enfin, je pense, faut jamais les oublier Les trois mots qui terminent en "té""….. notre pays, celui de la tolérance, du vivre sereinement ensemble avec nos différences, et au vivre intelligement en les conjugant au lieu de les opposer….


Oups, c’est quand, que tout ca a légèrement vrillé ?


"Ça avale son vichy et ça Dreyfus la joie Jean Moulin Rouge aussi, Pierre Bérégovoy Sa liberté de la presse, c'est pas qu'une impression, oui la presse vs 2021, comment dire. Le plus souvent ça O.S. chez Renault, chez Citron" ( que sont ils ces mots devenus que j’avais de si près connus…. Complainte….)

"C'est ça la France Du chili dans les gamelles et du vin dans les bidons C'est ça la France Du laguiole à l'opinel, partager les saucissons" ( j’ai des casse croûtes mémorables de jovialité en mémoire) "C'est ça la France On est tous des frères selon les déclarations bis repetita non placent… sic Enfin, je pense, faut jamais les oublier Ces trois mots se terminent en "té"


Oui, les paradoxes y compris v/s les côtés allo maman pas bo , c’est aussi l’identité de notre pays nous le savons, mais jusqu’où ira-t-on et comment ?

Oui, nous entendons il y a toujours danger à fixer des limites pour protéger sans se faire taxer de dictature mais le « bordel nocif » est-il plus vivable… vraiment pas sûr….


"Ça flique quand même pas mal, ça repasse à tabac Ça chauffe un peu dans les bals, je rentre à la casbah Ça bouche sur les périph', ça rôde encore la nuit Ça fait des hiéroglyphes et ça fait des petits

C'est ça la France Du chili dans les gamelles et du vin dans les bidons C'est ça la France Du laguiole à l'opinel, partager les saucissons C'est ça la France On est tous des frères selon les déclarations Enfin, je pense, faut jamais les oublier Les trois mots se terminent en "té"


Epinal et ses images, et même si ca y castagne un peu, je ne sais pas pourquoi on reste avec le goût pas désagréable du folklore et de l’assumé.

Mais les passages à tabac d’où qu’ils viennent et plus de ces derniers temps, les agressions orales et visuelles, sont-elles de même nature ? peut-on considérer qu’elles relèvent juste d’un héritage de tradition sur laquelle pérorent ça et là, tant d’intellectuels ou pseudo, ou de quelque chose de plus dangereux et pernicieux ?


Oui C'est ça la France : l’intelligence de réfléchir à tout ça, pour que:


le passé et ses sacrifices pour un monde toujours meilleur n’aient pas servi à rien,

pour que les époques les plus moches n’aient même pas dans l’idée même de revenir sous quelque apparence que ce soit sas trouver le courage du coeur pour les arrêter sans coup férir.

Pour que la bêtise, la rancœur, la maladie, les regrets, la violence, le « FDG »( tendance) ne mènent pas où la vraie France ( celle de cette jolie chanson) ne veut pas aller, parce qu’elle a déjà payé et assez cher pour éviter raccourcis et simplismes populistes vers le néant.


Ouais, c'est ça la France C'est ça la France C'est ça la France Enfin je pense

Oui, moi aussi Marc.

Et mes plus sincères excuses pour tout ce que je marmonne entre de si jolies images, mais de temps en temps, il faut que ça sorte si je veux rester honnête avec moi, et je le veux. et puis on va finir par trouver j'en suis sûr cette fichue potion du bien vivre ensemble....




309 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout