• Stephane Fayol

Coup de coeur lecture : l'ombre et la lumière

Mis à jour : avr. 25


C'est à Stargate que j'ai pensé en fixant le visuel de couverture du dernier roman de Tatiana de Rosnay, "Les fleurs de l'ombre" ; à cette "porte lumineuse" et envoutante ouverte sur l'inconnu d'un univers différent, angoissant et surprenant.


Les mots de Tatiana m'ont conduit délicatement au delà de cette porte ; rien de comparable avec les flashs multiples et crus envoyés par l'excellent Maxime Chattam dans ses thriller fictions.

Mais une fois la dernière page fermée, la chair de poule et la peur au ventre me tenaient fermement.


Ce monde dans lequel Clarissa et sa famille vive m'a fait horreur. C'est le monde du jour d'après ? Non ce n'est pas possible ? Tatiana quand elle a écrit cet ouvrage était elle visionnaire ? Ou alertait elle suivant les dérives que sa finesse d'observation et d'analyse lui commandaient ?


NON, je ne veux pas du monde CASA où la déshumanisation gagne, où l'IA sert, mais asservit, et poursuit sans limite des motifs inavouables.


Ce monde où des phénomènes sur lesquels l'auteur ne s'étend pas, ont détruit ce que la nature offrait de plus beau, on se demande bien pourquoi (sarcastique).


Je ne remercierai jamais assez Tatiana pour le final de ce roman. L'humain, la femme et l'homme triomphent modestement mais vraiment ; refuse ce "paradis/enfer" artificiel avec force, sincérité, simplicité, fragilité. C'est beau comme les sentiments. Et qui d'autre peut éprouver des sentiments ?


Frayeur, horreur, le pire, la résistance, et l'espoir qui demeure. Envie de vous serrer dans mes bras Tatiana.


A lire d'urgence, pour prévenir ? Guérir est tellement plus difficile.


23 vues

© Stéphane Fayol 2019 - toiledevie.leblog@gmail.com

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook