• Stephane Fayol

Coup de coeur lecture : Poison Noir

Dernière mise à jour : 9 avr. 2020



Il m'a fallu un peu de temps pour rentrer dans ce mystérieux roman. Je connaissais depuis longtemps l'histoire de Verlaine et de Rimbaud.

Mais là, Alain Blottiere réussit quelque chose de fascinant.


Assister au chemin qu'emprunte le poison pour s'instiller dans les veines et dans l'âme du jeune Léo, propriétaire récent de ce lieu qui fut le domicile de Verlaine, et qui vit les deux poètes s'aimer et se déchirer sans cesse, est juste fascinant. Le pouvoir d'une écriture forte, où les mots sont parfois vénéneux, crée une atmosphère d'une puissance inouïe. Et quand en plus cette écriture te ramène à ta propre vie, et une étape Ô combien douloureuse, c'est terrifiant.


Quelques mots retenus au sujet de celui appelé Rimb...:


"Et c'était là tout le diable, toute la vérité du petit satan cette figure d'ange qui dissimulait une violence et parfois même une cruauté (...) quand le diable descendu de son train s'était emparé de la ville, persuadé qu'elle lui appartiendrait pour toujours qu'il ne la quitterait jamais, en serait le maitre, qu'il pourrait à loisirs l'aimer ou la détruire d'un seul vers..."

Léo est aveuglé, par cette noirceur. Je le comprends. Cette histoire je vais la relire, elle le mérite, l'auteur le mérite son travail est sublime. Comme Léo j'ai longtemps marché vers l'Azur Noir, peuplé de fantômes.


Allez rencontrer ces mots, ces fantômes plutôt que de côtoyer le diable qui fait tant de mal, tel un poison lent.

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Happy Birthday to me !

Bon, je franchis un cap cette année à l'occasion du 24 Juillet et je m’envoie (non, non pas un « bourre piff ») mais une carte d’anniversaire. Et un jour à l'avance, si si. Au cas où je n’en reçoive p